EGLIN, Anthony/ Le mystère des jardins perdus

Ed. de Fallois, 2007 – trad. de l’anglais (américain) par Isabelle Caron

Un certain major Ryder a légué à Jamie Gibson, jeune californienne, son manoir du 18ème s. situé dans le Somerset. Le mystère de cet héritage (Ryder est un parfait inconnu pour Jamie) ne l’empêche pas d’entreprendre la restauration des jardins qui comptaient parmi les plus beaux d’Angleterre. Pour cela elle fait appel à Lawrence Kingston, expert en horticulture. Celui-ci accepte en espérant passer à la postérité. A peine les travaux commencés, un cadavre est découvert au fond d’un puits et les évènements tragiques vont se poursuivre jusqu’au dénouement final. Les drames, le suspense, la beauté des jardins, l’horticulture se côtoient allégrement dans ce roman et en font toute son originalité.