ZWEIG, Stefan/ Lettre d’une inconnue

Stock, 2009
trad. de l’allemand
par Olivier Bournac
et Alzir Hella

« C’est depuis cette seconde que je t’ai aimé. Je sais que les femmes t’ont souvent dit ce mot, à toi leur enfant gâté. Mais crois-moi, personne ne t’a aimé aussi fort – comme une esclave, comme un chien –, avec autant de dévouement que cet être que j’étais alors et que pour toi je suis restée. […] »

Une femme écrit à un homme l’amour absolu et indéfectible qu’elle lui a porté toute sa vie sans qu’il ne la reconnaisse jamais. Avec cette lettre, Stefan Zweig décrit le sentiment amoureux dans son extrême et on est touché au cœur par cet amour qui n’a pas de retour. Très beau texte d’une écriture épurée.

L’Amour d’Erika Ewald

Pocket, 2015
Trad. de l’allemand par Bernard Straub et Paul Thiele

Cette nouvelle, parue en 1904, se déroule à Vienne qui a vu naître Stefan Zweig.

Erika Ewald, professeur de piano, tombe sous le charme d'un violoniste talentueux pour qui elle ressent un amour, au départ très platonique. Lors d'une promenade dans le Prater qui incite à la rêverie, le jeune homme lui avoue son désir et ses pulsions…

Stefan Zweig nous décrit, dans ce texte poétique, les états d'âme et les tourments psychologiques d'une jeune femme en quête d'un amour pur et absolu.

Encore une fois, Stefan Zweig nous donne à lire un très beau texte. L’amour y est toujours absolu et généralement triste.