WATTERSON, Bill/ Calvin et Hobbes T.1 Adieu, monde cruel !

Hors collection, 1991
Publiée de 1985-1995 dans la presse

Né en 1958, Bill Watterson crée en 1985 ce strip qui met en scène les aventures d’un petit garçon blond âgé de six ans, Calvin, et de son fidèle camarade de jeu, Hobbes. La série repose dès le départ sur un principe aussi simple que génial : bien que Hobbes ne soit pour le commun des mortels qu’un banal animal en peluche, il s’anime, grandit et devient un véritable tigre lorsqu’il se trouve en présence de Calvin, partageant les jeux et les réflexions de cet enfant turbulent et attachant. Au cours de ses dix années d’existence, la série a connu un succès croissant et international, et a été publiée dans un très grand nombre de journaux. Les albums (publiés en France par Hachette, puis par les éditions Hors Collection) se sont vendus à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde, et le deuxième recueil de la série en langue française, "En avant, tête de thon !", a reçu dès 1992 le Prix du meilleur album étranger au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et élu Grand Prix en 2014. En 1995, malgré le succès grandissant, Bill Watterson met fin à la série car dit-il « Je ne veux plus tenir le rythme soutenu de la publication quotidienne dans la presse ». Cette série pleine d’humour, de tendresse n’a pas son équivalent. Cet ami imaginaire, en l’occurrence le tigre en peluche Hobbes donne la réplique à Calvin dans toutes leurs aventures ou réflexions sur la vie – eh oui, parfois la philosophie pointe son nez ! Que n’imaginerait pas Calvin pour échapper à l’école car il n’a pas fait son devoir ? Il s’est fait enlever par des extra-terrestres ! Si, Si

Les thèmes récurrents : l’école, les jeux extérieurs, l’autorité, les repas… fonctionnent merveilleusement bien dans le genre running gag et on ne se lasse pas de lire et relire les aventures de ce petit garçon somme toute très impertinent.

WEBER, Patrick, NICOBY, illustrateur/ Ouessantines

Vent d’Ouest, 2013

Soizic, une jeune femme au caractère bien trempé, décide de changer de vie et d'ouvrir une maison d'hôtes sur l'île d'Ouessant, en Bretagne. Mais c'est bien connu : Ouessant se mérite. La vie y est rude et les locaux n'ont pas vraiment le sens de l'accueil avec les gens "du continent" excepté Marie, une vieille dame qui semble avoir pris Soizic en affection. Quelques mois après son arrivée, alors que Soizic commence à s'acclimater à sa nouvelle vie, les Ouessantins apprennent une terrible nouvelle : Marie a été retrouvée pendue ! Mentionnée dans son testament, la jeune femme va se retrouver mêlée malgré elle à des secrets troubles de l'île... "Qui voit Ouessant voit son sang", proverbe bien connu qui prend son sens dans cette bande dessinée ! Cette histoire se déroule entre traditions qui perdurent et modernité dans un décor somptueux mis en valeur par les belles couleurs de Kness. Les personnages sont bien campés et donnent à l’histoire une humanité entre rudesse et tendresse.